Voici une réédition de la page de mon blog, qui est un résumé de mes articles, c'est à dire "ma lecture" de la grande hypothèse, livre qui qui a marqué mon évolution spirituelle dans les années 1990: 

(j'ai dû éditer cet article en trois parties à contre de sa trop grande longueur. Ici se trouve la première partie.)

"La grande hypothèse" ou... l'origine du monothéisme?

 


Tous les grands mythes de l'humanité et dans la bible font référence au mythe du déluge

 Je le rapproche du mythe de l'Atlantide que j'ai redécouvert en lisant les livres d'Albert Slosman, la grande hypothèse, la trilogie des origines (le grand cataclysme - les survivants de l'Atlantide - ...et Dieu ressuscita à Dendhéra), la vie extraordinaire de PythagoreMoîse l'Egyptien. Dix livres étaient prévus après Moîse, mais cette série a été interrompue par la mort de Slosman en 1981. Le dernier livre que Slosman avait prévu devait s'intituler l'Eternité n'appartient qu'à Dieu. Dans les autres publications, on trouve: l'astronomie selon les Egyptiensle livre de l'au-delà de la viele zodiaque de Dendérah et Le Biblion de Pythagore

Les ouvrages d'Albert Slosman  sont à l'origine de ma réflexion, mais j'ai découvert aussi Anton Parks qui évoque les mêmes sujets. Selon Parks, les tablettes sumériennes de Kharsag, qui dateraient de plus de 5000 ans, ont inspiré les rédacteurs du Livre de la Genèse6. Quant au Nouveau Testament, il recèlerait une importante sémantique égyptienne liée à OsirisIsis et Horus (voir aussi Anton park facebook).



liens: ina.fr/video -Albert Slosman à propos de Nostradamus

eden-saga.com nitiation-un-dieu-unique-la-grande-hypothese-d-albert-slosman

christiasylf.xooit.org -En savoir plus sur albert slosman

larevelationdespyramides -Albert Slosman: atlantide, cataclysme, denderah, pythagore

tradition-science.com -DENDERAH, CYCLOLOGIE, TRADITIONS : UNE NOUVELLE HISTOIRE DE LA PREHISTOIRE

tradition-science.com -Traditions, Révélations, Sciences au début du 3ème millénaires (voir Slosman et Velikovsky : Précurseurs et visionnaires)

idylle.chez.com -La Connaissance véritable a toujours eu une odeur de soufre, quand elle s'oppose aux idées reçues

secretebase.free.fr -LE SECRET DU TEMPLE D'HATHOR A DENDERAH

monde-elodie.heberg-forum.net -MU - LA LÉMURIE Une civilisation supposée avoir existé avant et en 

même temps que l'Atlantide

antonparks.com -l'Ufologie, la Terre creuse, les reptiles humanoïdes, la civilisation de Sumer

mutien.com -Sous les pyramides des vestiges gênant d’une science avancée

onnouscachetout.com -Anton Parks : Interview Web 2012

 

proxy?url=http%3A%2F%2Fimg47.xooimage.co

 

 

 

proxy?url=http%3A%2F%2F2.bp.blogspot.com

 

 

 

 

Mes articlesLes légendes des cités englouties

"Le livre des morts" et la révélation des pyramides

Réflexions sur la mythique atlantide

Vidéos pour illustrer ma lecture de "la grande hypothèse" d'Albert Slosman

La grande hypothèse: vidéos pour illustrer mes articles

La grande hypothèse 11 partie c) l'éternité n'appartient qu'à Dieu.

La grande hypothèse 11 partie b) Pour notre temps

La grande hypothèse 11 partie a) ce que j'ai vu et compris.

La grande hypothèse 10 partie 2) l'ère des poissons jésus le Christ (la vie et la mort de Jésus)

La grande hypothèse 10 partie 1) l'ère des poissons Jésus le Christ (la naissance)

La grande hypothèse 9 partie 2) l'ère du Bélier -et Dieu oublia l'Egypte (Cambyse le fou)

La grande hypothèse 9 partie 1b) l'ère du Bélier -compléments sur le vie de Moïse

La grande hypothèse 9 partie 1) l'ère du Bélier -Moïse le Rebelle

La grande hypothèse 8 partie 2) à la découverte de Dendérah -l'ère du taureau en Ath-Kâ-Ptah

La grande hypothèse 8 partie 1) à la découverte de Dendérah -l'ère du taureau en Ath-Kâ-Ptah

La grande hypothèse 7) à la découverte du grand Labyrinthe, le Cercle d'Or

La grande hypothèse 6) la résurrection de Ptah à Dendérah

La grande hypothèse 5) les rescapés de l'Ahâ-Men-Ptah

La grande hypothèse 4) l'Âme Atlante n'est pas perdue

La grande hypothèse 3) le grand cataclysme

La grande hypothèse 2) le destin s'écrit t-il aussi?

La grande hypothèse 1) Le hasard existe t-il?

 

LA GRANDE HYPOTHESE et les survivants de l'Atlantide.

liens: fargin.wordpress.com -Le grand cataclysme: à la recherche des vérités perdues

france4 -2012 la conspiration de l'apocalypse

strange-univers.over-blog.com -

 

Ma lecture de "La grande hypothèse" porte d'abord sur le grand cataclysme qui est sans doute une autre façon de voir le Déluge de la Bible. Je crois que tous les grands mythes de l'humanité évoquent ce qui a dû être une catastrophe naturelle que la terre aurait subi il y a plus de 12 000 ans selon Slosman. Les Trois grandes pyramides d'Egypte et le Sphinx seraient selon lui un témoignage des survivants de cet événement à l'adresse des générations futures et un avertissement qui a un écho particulier aujourd'hui où on parle de plus en plus de fin du monde et d'apocalypse. L'émission de France 4 (2012 la conspiration de l'apocalypse) est significative à cet égard.

 

De "la grande hypothèse", le Figaro écrivait alors: la "construction qui s'accomplît devant nous est peut être un des évènements de notre temps". Et Slosman le définissait ainsi: 

"C'était en définitive une Histoire du monothéisme des origines à la fin du monde que j'étais en train d'écrire, en voulant démontrer que le Dieu des chrétiens était le même que le Créateur originel. L'Eternel était Yahvé mais aussi Ptah. Dieu était celui de Jésus, de Moîse, d'Abraham, mais aussi d'Osiris. Et ce Dieu Un avait déjà été l'unique Créateur de la Création, celui qui inspira la Loi à ses créatures. A chaque être céleste correspondait un Fils de Dieu, un Messie".    Albert Slosman


Cette oeuvre d'Albert Slosman aurait dû être, sous la dénomination générique "L'éternité n'appartient qu'à Dieu".

 A) LA TRILOGIE DES ORIGINES.

     1) Le Grand Cataclysme (paru en 1976).

     2) Les survivants de l'Atlantide (paru en 1978).

     3) Et Dieu ressuscita à Dendérah (paru en  1980).

 B) LA TRILOGIE DU PASSE.

     1) Moîse l'Egyptien (paru en 1981).

     2) Akhenaton, le Divin mortel (non paru).

     3) Et Dieu oublia l'Egypte (non paru).

 C) LA TRILOGIE DU FUTUR.

1) Jésus le Christ (non paru).

2) L'Apocalypse de la 8ème vision (non paru).

3) L'éternité n'appartient qu'à Dieu (non paru).

 D) LA TETRALOGIE DU SAVOIR.

     1) l'Astronomie selon les Egyptiens (non paru).

     2) Les Mathématiques selon les Egyptiens (non paru).

     3) La Médecine selon les Egyptiens (non paru).

     4) L'Evangile selon les Egyptiens (non paru).

amazon.fr/slosman-albert

 

 

Cette troisième partie est la suite et fin des deux articles précédents: "la grande hypothèse" ou ... l'origine du monothéisme partie 1) et "La grande hypothèse ou... l'origine du monothéisme partie 2)

La grande hypothèse11 partie a) Ce que j'ai vu et compris 

 

Extraits de l'article 11 partie a):

a) L'éclair-la lueur.

"Selon Decartes, l'étendue est l'essence des corps. Disons plutôt que l'âme possède l'insondable densité de l'espace qui l'a propulsée dans l'enveloppe charnelle, restant sa détentrice durant son séjour terrestre.

 

Il n'est pas dans mes intentions de de philosopher ici, mais simplement de raconter ce que j'ai vu, et qui m'a donc permis de de comprendre l'ensemble de la réalité cosmique. Pas plus que de parler de l'accident qui a développé certaines facultés mentales et spirituelles. mais partir plutôt de ce instant primordial, au sortir de l'anesthésie, celui où j'ai découvert la lueur qui me manquait". C'est un peu ce que déclare A. Slosman (en beaucoup primordial évidemment, vu ses accidents). Il parle donc lui, de la lueur qui lui manquait pour faire la jonction entre tous les éléments épars de de la compréhension trouvée, qu'il avait déjà emmagasinés. Je vais donc essayer de partager ce que j'ai découvert à sa lecture que je m'imagine comprendre, dans la découverte de mon existence bouleversée suite à mon AVC. [...] Slosman décrit ainsi son "éveil à la Connaissance":

"Tout cela, je l'ai connu durant mes hospitalisations prolongées. J'avais le temps d'ouvrir ou de fermer les yeux, de réfléchir, de voir les lumières, ou de rester plongé dans les ténèbres. Je cherchais la lumière et elle venait à moi, à force de réfléchir. Dans cette Egypte fascinante, j'avais longuement médité, mais la présence agglutinante de la masse des touristes, faisait que je ne pouvais pas me recueillir comme je le désirais, hormis à Dendérah... Il convenait de mettre noir sur blanc mes réflexions et de développer les centaines de diapos que je faisais, pour en étudier attentivement la hiéroglyphique. Car tout était là, dessiné, gravé reproduit en signe d'avertissement destiné au futur. Rien d'autre n'était possible!

Ma compréhension globale des faits m'avait déjà permis de discerner le principe communautaire de ces antiques qui ne voyaient que deux classes: celle de leur peuple et celle des étrangers. Eux, ils comprenaient pratiquement sans études le besoin de se mettre sous la protection de Dieu. C'était inné chez tous les natifs de cette terre seconde. Les autres, ceux qui vivaient ailleurs, leur étaient indifférents, et ils restaient pour cela dans l'ignorance. Ils ne cherchaient pas à répandre la bonne parole, ceux qu'elle intéressait n'avaient qu'à venir s'établir sur les bords du Nil. Les autres devenant ainsi les infidèles de Ptah, mais non des ennemis; ils restaient des étrangers indignes d'être instruits. 

Leur grande crainte provenait du fait, prévisible, que leurs générations futures, celles de leurs cadets, oublient les leçons du Passé et deviennent des étrangers sur ce sol béni une seconde fois de Ptah; Ath-Kâ-Ptah, le "Second Coeur de Dieu". Là était le raison majeure de l'enseignement indestructible gravé sur les murs de pierre, partout dans le temple de Dendérah. Là était la raison majeure de ces énormes blocs étagés pour soutenir cette écriture sacrée destinée à défier le temps, pour être retrouvée plus tard, si Ptah décidait d'oublier l'Egypte aux temps prévus."

[...] Le mythe de Prométhée, par exemple, qui est un des plus beaux fleurons d'Hésiode, prophétise le Christ! Il est fascinant par les réminiscences émanant des traditions originelles et du début du christianisme. Un de ses protagonistes, Chiron le Centaure est mis en vedette par Nostradamus, voir page 63 du livre Nostradamus trahi, par Elisabeth Bellecour. 

 

proxy?url=http%3A%2F%2F3.bp.blogspot.com

matricien.org -Le mythe de Prométhée – le culte du feu

Prométhée était le fils d'un Titan, Japet, donc Titan lui-même, et père de Deucalion et Hellen. Au temps où il vivait, Jupiter venait de détrôner Saturne et se trouva donc le roi des dieux présidant l'OlympePour se venger du désintéressement humain à sa nouvelle gloire, Jupiter cacha la nourriture aux hommes les obligeant ainsi à un travail pénible pour s'en procurer et subsister, ce qui dégénéra en en une dispute mémorable entre les divers dieux et les créatures de la terre au sujet de la part revenant à l'Olympe et du sacrifice que cela occasionnait aux mortels. Pour arbitrer justement le différent, Prométhée partagea un boeuf en deux morceaux, plaçant d'un côté tous les os recouverts de la graisse de l'animal, et de l'autre les chairs sous la peau entière du boeuf. Jupiter, roi des dieux, feignit de s'y laisser prendre et il choisit exprès les os recouverts de graisse. Et pour punir Prométhée de sa rébellion, il cacha le feu aux hommes. Mais par son habileté le Titan le retrouva et l'introduisit auprès des mortels. Nouvelle vengeance de Jupiter: ce fut Pandore, la première femme de limon fabriquée par Vulcain sur l'ordre du roi des dieux, afin de séduire Epiméthée, le frère de Prométhée. Ce fut elle dont la curiosité punit toute la terre, car elle ouvrit l'amphore d'où sortirent tous les maux de l'humanité! Et Prométhée fut lié à une colonne où un aigle arrivait chaque jour pour dévorer son foie immortel. Ce fut Hercule, le propre fils de Jupiter et d'Alcmène qui délivra Prométhée, qui en perdit ainsi son immortalité. Ce ne sera qu'ensuite que grâce à Chiron le Centaure, qu'il la retrouvera.[...] L'important dans consiste dans les ressemblances entre ce mythe et la colère divine contre l'humanité, suivie de la rédemption des rescapés. Hésiode, suivi par Eshyle, narre ici une tradition orale égyptienne déformée, elle-même reprise par les Hébreux, avant de devenir le fondement traditionnel chrétien. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que les Grecs aient été à la recherche d'un idéal de beaucoup supérieur à celui qui était né de leur mythologie. Mais que leur déception de ne point y être parvenus, ait déclenché en eux cet esprit destructeur de ce qu'ils renonçaient à comprendre faute d'avoir voulu s'intégrer au peuple égyptien, c'est cela qui fut le début de leur décadence! Car l'idéal recherché est celui de tout homme possédant une âme et un coeur. Mais pour ces descendants d'Ahâ-Men-Ptah, l'unique humanité était celle de Ptah. Pour accéder à cet idéal, il fallait accepter de ne plus être un étranger, mais un résident dans ce pays: un homme à part entière. [...] Slosman dit: "J'avais vu cette petite clarté à l'hôpital, en dialoguant avec un prêtre  à propos de Moïse et de l'Egypte... Le religieux, sortant une bible de sa poche lut lu le passage qui déclencha le commencement de ma perception":

"Tu n'auras pas l'Egyptien en abomination, car tu as été un résident dans son pays. Les fils qui lui naîtront à la troisième génération auront accès à l'assemblée de Yahvé."  Ancien Testament, Deutéronome XXIII- 8 

[...] et pour terminer: c) épilogue.


Ce sera la traduction d'un d'une des plus vieilles histoires du monde, puisqu'elle remonte au temps de l'Ahâ-Khéops, ou Khoufou, de la IVe dynastie, soit il y a plus de cinq millénaires!...Il s'agit de : Le grand Roi et les Magiciens qui sera repris en détail dans l'article "l'éternité n'appartient qu'à Dieu".

"Dans cette narration, un vieux prophète de 120 ans connaît le nombre de coffrets à écrits, en bois de sycomore, renfermés dans la crypte d'Atêta (Thot), qui y avait classé lui-même ses manuscrits contenant les noms, la hiérarchie, les qualités de tout ce qui formulait l'univers dans le Cercle d'Or. Non seulement le nombre qui s'y trouve, mais l'endroit!"

Au  temps de Khéops, qui avait fait démolir le temple d'Isis pour retrouver l'entrée perdue du souterrain donnant accès au cercle d'Or, il y avait là un symbole facile à comprendre. Car quiconque pouvait lire les livres de cette bibliothèque et les comprendre, deviendrait aussi puissant que le fut Atêta, ou Thot, ou Hermes, le trois fois grand; il pourrait se considérer comme le Maître réel de l'Univers. Mais Khéops échoua dans cette tentative, ce qui l'obligea d'effectuer une troisième reconstruction du temple de la bonne "Dame du Ciel", encore plus resplendissant, et selon les plans exacts conservés sur peau de gazelle, tracés par le Grand Architecte au temps lointain des rois prédynastiques. C'était le seul moyen par lui de se faire pardonner son blasphème et de récupérer son entrée dans l'Au-delà de la vie terrestre.


Comme quoi le mal peut  peut devenir le prélude d'un renouvellement du bien.

Voir l'article complet dans:  La grande hypothèse11 partie a) Ce que j'ai vu et compris 

 

En guise de récapitulation de l'oeuvre, cette certitude d'Albert Slosman résonne  en moi comme une révélation:

"Voilà ce que j'ai vu et compris dans mon lit de douleur: c'est la connivence de fait, spirituellement parlant, entre toutes les théologies hébraîques, chrétiennes et même grecques, mais partant d'un seul monothéisme: celui immergé avec l'Ahâ-Men-Ptah, retransmis par ses survivants jusqu'en Ath-Kâ-Ptah (Aegyptos ou Egypte)".

 


La grande hypothèse 11 partie b) Pour notre temps

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En exergue:

"J'ai vu sous le soleil l'impiété dans le lieu du jugement et                                               l'iniquité dans le lieu de la Justice.                                                                                        Et j'ai dit dans mon coeur: - Dieu jugera le juste et                                                           l'injuste; alors ce sera le temps de toutes choses."                                                  Ancien Testament (Ecclésiaste, III, 16-17)  

 

proxy?url=http%3A%2F%2F2.bp.blogspot.com

Pour cet avant-dernier article, à nous de réfléchir et de méditer sur la nécessité du destin et de la connaissance de l'avenir. Le zodiaque de Dendérah nous montre la constellation des Poissons au zénith de son tracé. Il domine le ciel avec une évidence criante. De surcroît, entre les deux vertébrés aquatiques, inscrit dans un cadre rectangulaire, se trouve le hiéroglyphe des fortes inondations, voire du déluge, composé de trois lignes brisées en dent de scie, enfermées dans un cadre symbolique, semblable  à celui inscrit dans un cartouche.

Ainsi, il y a six millénaires au moins, Les Maîtres de la Mesure et du Nombre portaient déjà à la connaissance de leurs élèves, les futurs grands-prêtres l'état dans lequel parviendrait le globe terrestre à la fin du cycle des Poissons pour entrer dans celui du Verse-eau.

 

Parmi les plus éminents prophètes, les vrais visionnaires des temps héroïques furent furent les juifs canoniques des siècles bibliques de l'Ecole alexandrine la plus célèbre, entre 150 avant Christ et 105 après le début de l'ère chrétienne. Ils ont créé la véritable pensée juive non talmudique et nous leur devons la conservation de l'histoire orthodoxe du peuple juif de ce temps. Enoch fut peut-être le plus célèbre, puisque non seulement Tertullien, CelseEusèbe de Césarée en font état, mais également Origène, Saint Irénéé et Clément d'Alexandrie parlent de son texte grec original, qui disparut ensuite. Une version copte d'Enoch a été trouvée en Egypte dans un monastère dans le désert du Fayoum.L'extrait suivant est troublant, car il allie "l'Ancien", Osiris, à un "Fils de l'Homme", Jésus. 

"Et je vis l'Ancien des jours, dont la tête était comme de la laine blanche, et avec lui un autre, qui avait la figure d'un homme. cette figure était pleine de grâce, comme celle d'un des saints anges. Alors j'interrogeai un des anges qui étaient avec moi et qui m'expliquait tous les mystères qui se rapportent au Fils de l'Homme. Je lui demandai qui il était, d'où il venait et pourquoi il accompagnait l'Ancien des jours. Il me répondit: Celui-là est le Fils de l'Homme, à qui toute justice se rapporte, avec qui elle habite, et qui tient la clé de tous les trésors cachés. Car le Seigneur des esprits l'a choisi de préférence, et il lui a donné une gloire au-dessus de toutes les créatures.Le Fils de l'Homme arrachera les rois et les puissants de leur couche voluptueuse; il mettra un frein aux puissants; il brisera les dents des pêcheurs. XLVI., 1-4."

Le second extrait précise encore plus les relations alexandrines d'Enoch et tous les papyrus hiéroglyphiques qu'il eut en main. Sa description du Taureau céleste en est la preuve formelle:

"J'eus une vision dans mon lit. Voici un taureau sortant de terre et ce taureau était blanc. Puis sortit une génisse et avec elle deux jeunes veaux, dont l'un était noir, et l'autre rouge. Le noir frappa le rouge...le levai encore les yeux, et je vis le ciel au-dessus de ma tête, et voici qu'une étoile tomba du ciel, et elle se dressait au milieu de ces taureaux, LXXXIV"  

La première partie de ce livre d'Enoch  forma un résumé visionnaire de la mécanique combinatoire céleste; la seconde, l'apocalypse proprement dite; et le troisième sa vision historIque des évènements.

 [...] Des dizaines de prophètes juifs égrenèrent ainsi leurs visions apocalyptiques les premiers temps avant que se substituent les prophètes chrétiens, bien que d'origine judaïsante eux-mêmes. Jean-Baptiste reste le premier de ceux-ci. En passant sur tous les Nostradamus Moyen-âgeux, on en arrive aux 11 devises papales de Saint Malachie, à partir du pape Célestin II (1143), jusqu'au dernier à venir. Le 110e est Jean-Paul II (1978) avec la devise De labore Solis, expliquée de manière diverse. Mais logiquement, la seule explication valable...est la traduction latine littérale, effectuée  depuis des siècles: Le travail du soleil, car ce pape, Jean-Paul II, est le dernier à précéder celui de la fin de l'ère solaire de notre cycle chrétien des Poissons. Le 111e et dernier pape à être intronisé au Vatican a pour devise malachienne: Gloria Olivae ou La Gloire de l'Olivier. Il subira un sort semblable semblable à celui du Christ au Golgotha, même s'il ne s'agit pas réellement d'une croix. [...] On connaît maintenant le successeur de Jean-Paul II, ce n'est pas un Pétrus (?), le problème du futur Saint Père ne sera pas dans sa naissance, mais dans sa fin, disait déjà Slosman en 1980, car elle sera celle de l'ère des Poissons. Cette fin de la chrétienté s'achèvera comme le judaïsme au temps de la chute du temple de Jérusalem, mais comme la fin du monothéisme hébreux, ce ne sera pas la fin du monothéisme trinitaire. Saint Malachie achève d'ailleurs ainsi son énumération:

"Pendant la dernière persécution que souffrira la Sainte Eglise Romaine, siégera un Pierre le Romain. Il paîtra ses brebis au sens des lamentations générales. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et un Juge redoutable jugera un peuple: le sien."

Venons en maintenant au temps mathématique de la fin de notre ère qui déterminera l'achèvement du reste.A nous de réfléchir et de méditer sur la nécessité du destin et de la connaissance de l'avenir. Le zodiaque de Dendérah nous montre la constellation des Poissons au zénith de son tracé. Il domine le ciel avec une évidence criante. De surcroît, entre les deux vertébrés aquatiques, inscrit dans un cadre rectangulaire, se trouve le hiéroglyphe des fortes inondations, voire du déluge, composé de trois lignes brisées en dent de scie, enfermées dans un cadre symbolique, semblable  à celui inscrit dans un cartouche.

Ainsi, il y a six millénaires au moins, Les Maîtres de la Mesure et du Nombre portaient déjà à la connaissance de leurs élèves, les futurs grands-prêtres l'état dans lequel parviendrait le globe terrestre à la fin du cycle des Poissons pour entrer dans celui du Verse-eau.

Voyons maintenant cette ère, qui est près de s'achever, et dans une confusion semblable à celle qui a vu la fin du Taureau et du Bélier. La constellation des Poissons mesure 28° dans l'espace, ce qui revient à dire que dans le temps, elle a une durée égale à 2016 années, soit 28X72 ans. la fin de cette période se situe donc en 2016. ce sera la fin d'UN monde et non du monde, tel que les antiques nous l'ont légué, en même temps que leur savoir. Regardons le non-sens des prédictions afin de faire cesser cette "peur effroyable" qui, comme celle de l'an 2000 commencent à déferler sur notre monde. Les petits prophètes de notre temps, en mal de copies, de notoriété et surtout d'argent, abreuvent littéralement le public, par leurs écrits et leurs conférences sur cette fin. Une secte pseudo-religieuse a suivi le mouvement et s'y est préparé pour tenter de survivre en créant des sites soigneusement choisis! C'est pour 1982, puis 1984, c'est pour 1999 comme l'a prédit Nostradamus. Ces n'est pas non plus pour 2012. Et bien non! Deux mille fois non!... La situation en cette fin d'ère des Poissons est toute différente, elle dépend de plus des hommes eux-mêmes!    Dans l'Astronomie selon les Egyptiens, publiée en1983, l'étude stricte des Combinaisons-Mathématiques-Divines a amené nos antiques Maîtres à prévoir les mouvements astraux de l'an zéro à 2016 après notre ère, et à en développer les rythmes en "Pulsations Harmoniques célestes". 1° CYCLES RYTHMIQUES DE 36 ANS:. [...] 

2° CYCLES ASTRAUX DE 5 ANS: [...] Si on suit les textes antiques de l'Egypte, ce ne sera que l'an 2016 qui décidera de la suite logique de notre globe terrestre.Tout se lisait dans les configurations combinatoires célestes dont la forme géométrique est applicable à tous les temps, d'après les tables bien précises émanant du Cercle d'Or lui-même. Les tableaux A et B des pages 285 et 286 de "la grande hypothèse" permettent de mieux en comprendre l'hermétisme. La première formulation est celle des 36 décans  selon Firmicus, Salinger et selon la phonétique. La deuxième est l'exacte formulation en 64 décans ou décans réels. Dans la salle hypostyle du grand temple de Dendérah, l'autre Zodiaque, autour de la gravure astrale rectangulaire, voit énumérer la procession des khents figurant un total de 72. L'explication en figure dans l'Astronomie selon les Egyptiens, paru en 1983.


Conclusion: "Quelle est donc la lueur qui sauvera le monde, et qui seule est susceptible en cette fin d'ère des Poissons de faire retrouver à l'humanité sa conscience; la FOI. Et ce n'est pas le christianisme générique, mais l'entendement d'un Dieu Créateur, ayant engendré des Fils, des Messies, des Prophètes et l'Humanité que nous formons tous aujourd'hui, quelque soit la couleur de la peau. C'est ce qu'ont assuré tous les philosophes et patriarches depuis des millénaires. C'est ce qu'a dû se dire Galilée qui est mort quatre ans après être devenu aveugle! Car on oublie que du jour où il a maladroitement renié ce qui était la simple vérité, à savoir que  c'était la Terre qui tournait autour du Soleil et non le contraire, il a perdu la foi et l'étincelle de clarté qui s'accrochait à sa parcelle Divine! Il fallut attendre mars 1980 pour voir le Vatican rouvrir le dossier en réhabilitation de Galilée. 

Le Cercle d'Or restera-t-il dans le noir complet avant que la nouvelle ère ne l'efface de la surface du globe? Se trouvera-t-il enfin une équipe aux yeux très grands ouvert pour bien comprendre le cycle éternel de l'éternité?

Mais la situation en cette fin d'ère des Poissons est toute différente de celles du passé, elle dépend de plus des hommes eux-mêmes!


voir la suite et l'intégralité de  l'article dans "La grande hypothèse 11) partie b: pour notre temps

 

 


 

La grande hypothèse 11 partie c) (conte prophétique): L'éternité n'appartient qu'à Dieu 

 


Il existe des récits prophétiques du temps des premiers pharaons. Les prophètes étaient des conseillers fort écoutés des Aînés. La noirceur des tableaux qu'ils dressent de l'avenir de l'humanité n'a rien à envier à celle d'Isaïe, de Saint Jean... ou de Nostradamus. La traduction d'un récit original qui suit, "Le grand Roi et les Magiciens" a été reproduite de nombreuses fois comme un conte à dormir debout! Nul des éminents égyptologues ne conteste l'authenticité du document original qui remonte à 5 000 ans A cette époque, nos propres ancêtres vivaient nus dans des grottes enfumées! Les sauvages ne pouvaient en aucun cas être ceux qui écrivaient des récits prophétisant ce qui se produirait des millénaires plus tard. Il faut cesser de considérer ces antiques sages comme des sauvages. C'est plutôt nous qui le sommes encore avec notre course insensée aux armements! C'est le seul moyen de comprendre l'obscurantisme dans lequel nous nous enfonçons de plus en plus, et qui risque de faire glisser notre planète dans le noir absolu. Ce texte, qui remonte à la nuit des temps, met en scène Khoufou (Khéops), qui s'attribua la Grande Pyramide et fit reconstruire  pour la troisième fois le temple de la Dame du Ciel, à Dendhéra.

"Il arriva de grandes choses au temps où Sa Majesté Khoufou régnait sur les Deux-Pays. Apprends cela , ô toi qui lit les paroles que trace le Scribe Râbsenir, mais conserve-les par-devers toi, car ce serait une malédiction pour toute te famille et un très grand malheur pour toi, si tu les propageais auprès d'étrangers! Ainsi tu apprendras la Sagesse du Pharaon, à Lui Longue Vie, Force et Santé! Khoufou fut le bienfaiteur de le terre entière qui s'étend de celle du Couchant, où reposent les Bienheureux Endormis, à sa capitale Men-Nefer (Memphis), d'où je prépare mes calames pour noircir ces rouleaux de papyrus étalés sur ma palette. Car ici est le Coeur d'Ath-Kâ-Ptah (l'Egypte). 

Or, un matin que les Conseillers Intimes du Pharon, à Lui très Longue Vie, Force et une grande Santé, en avaient terminé avec leur délibération quotidienne et s'étaient retirés comme à l'accoutumée pour vaquer à leurs nombreuses et importantes occupations, Khoufou, pris d'une inspiration subite, ordonna à son grand Chambellan qui ne quittait jamais le trône tant que Sa Majesté s'y tenait séant: "Cours après mes Conseillers Intimes, même s'ils ont déjà quitté le Palais, car je désire les entretenir de nouveau, sur-le -champ.! Va et ramène-les! J'en ai terminé." Le grand Chambellan n'en n'attend pas plus, court hors les murs, vole jusqu'aux Conseillers, les ramène tremblants, se demandant en quoi ils s'étaient attiré le courroux du Pharaon, à Lui L.V.F.S., et ce qui les attendait! A peine devant le trône de sa Majesté, tout le monde se jette à terre, plein d'effroi, s'attendant à une terrible sentence, dans un silence complet.

Mais le silence dure, car le Pharaon, à lui L.V.F.S. s'étonne... à suivre: voir  l'article intégral dans: "La grande hypothèse" 11 Partie c) (conte prophétique): L'éternité n'appartient qu'à Dieu


Extrait:

"Inexorablement, l'histoire et les prophéties s'enchevêtreront dans  la longueur démesurée du temps terrestre, pour s'accomplir selon les prédictions. Le Cercle d'Or réapparaîtra sans nul doute au moment propice, voulu par les Combinaisons-Mathématiques-Divines. Ceux qui "prédisent" le retour de l'Atlantide par un nouveau bouleversement en 1983 ou 1999, ou tout autre date, se trompent,! Non pas sur le sens même des prophéties, mais sur l'interprétation qu'ils donnent aux Textes sacrés.Ils disent qu'Ahâ-Men-Ptah resurgira de ses propres cendres en une certaine configuration céleste de l'année. xxxx, seule possible pour cela. Mais ne peut-on dire que plutôt que les documents originaux, tous les écrits sacrés des premiers jours d'Ath-Kâ-Ptah, retraçant l'histoire complète d'Ahâ-Men-Ptah, seront mis au jour à ce moment-là dans le Cercle d'Or? Ce serait une telle révélation que l'Atlantide resurgira véritablement de ses cendres! Car l'Eternité seule est au pouvoir de Dieu... Enregistrons seulement les données prophétiques...


Retour à l'accueil