Au commencement du temps 3-6) Paris au fond de l'océan 

(-530 millions à -3,5 milliards d'années)


Dans ces articles, je voudrais approfondir ma réflexion sur "le visage de Dieu" écrit par les frère Bogdanov et celle de mon article dans mon blog de reflexions à travers le livre de Igor et Grichka Bogdanov: "Au commencement du temps".

Ils me permettent de faire un saut dans l'histoire via les blogs et le articles que je déniche sur la toile, d'affiner mes connaissance sur la science et la recherche de l'Origine. Je trouve plaisir et jubilation à partager.

 

 

Mes articles déjà parus dans cette rubrique:




Au commencement du temps 3-6) Paris au fond de l'océan 

(-530 millions à -3,5 milliards d'années)



Maintenant, nous pouvons nous projeter vers Paris au fond de l'océan et vers la première lumière pendant l'explosion du cambrien (mythe ou réalité).

 

 

 

 


C'était bien avant la prolifération des organismes évolués du carbonifère., scolopendres, libellules et autres araignées.

Cependant, comme à l'ère primaire le niveau d'informations sur terre, est négligeable par rapport à la quantité inimaginable d'informations qui "codent" l'Univers tout entier et ce, quelles que soient les époques. Les informations liées à "l'intelligence artificielle du vivant" (capacité des êtres vivants de modifier leur environnement) avait déjà diminué de façon extraordinaire au carbonifère, mais cette différence intervient à peine dans le bilan global. Le niveau d'information est à peine plus faible à cette époque que celui d'aujourd'hui, tout juste d'un ordre de grandeur différent. En effet, la jauge décrivant toutes les informations possibles de l'Univers en 2009 ("artificielles" et "naturelles") est comme on l'a vu dans les premiers articles d'environ 10 120 bits. Or il y a 500 millions d'années elle indiquait un chiffre autour de 10 119, soit seulement dix fois moins d'informations à l'échelle de l'Univers. La quantité d'informations "naturelles" qui "codent" la physique, la chimie, les systèmes qui caractérisent le cosmos est donc extrêmement élevée. Une explication sera donnée ultérieurement.

 

les+continents+cartecambrien.jpg

les continents au cambrien

Nous voici donc face à cette extraordinaire explosion du cambrien, mais l'origine de la vie est sans doute bien antérieure.  Au fond des mers, on assiste à une formidable diversification de la bio-diversité et de la vie, alors qu'elle n'est représentée sur terre que par des micro-organismes d'origine marine, certainement des lichens nés de la symbiose d'un champignon et d'une algue. Les clients des cafés du Trocadéro sont à cette époque les trilobites, êtres étonnants ressemblant un peu à des punaises géantes. Ce sont les premiers maîtres de la Terre. Leur règne va durer presque 300 millions d'années. 

(trilobite1        trilobite 2     trilobite 3).

Il est à noter que "tous les phylums du règne animal connus à ce jour, sont apparus en même temps à la surface du globe, pendant une période de temps géologique connu sous le nom de Cambrien. Ce Cambrien est une période géologique datée entre 570 et 505 millions d’années, ayant duré 65 millions d’années. La période où apparut si brusquement la majorité des espèces animales se limite à une phase très brève du Cambrien souvent appelée l’explosion cambrienne. Stephen C. Meyer, P. A. Nelson et Paul Chien, dans un article écrit en 2001, s’appuyant sur une enquête, remarquent que "l’explosion cambrienne est survenue pendant une période très courte à l’échelle géologique, qui a duré pas plus de 5 à 6 millions d’années".". Cela conduit certains auteurs à remettre en cause  la théorie de l'évolution et à être favorables au "créationnisme".

Les continents forment alors un bloc de quatre masses séparées par des mers peu profondes, qui correspondent à l'Europe, à l'Amérique du Nord, à l'Asie et un ensemble de terres constitué de l'Antarctique, l'Amérique du Sud, l'Australie, l'Afrique et l'Inde. Cependant, contrairement aux schémas actuellement admis qui situent le début de la tectonique des plaques (telle que nous la connaissons aujourd’hui) vers 900 millions d’années, une équipe internationale dirigée par un chercheur du laboratoire Géoscience-Environnement Toulouse (CNRS, IRD, Université Paul Sabatier /OMP), démontre que des roches des bassins aurifères de l’Afrique de l’Ouest, vieilles d’environ 2 milliards d’années, sont issues de processus de subduction identiques à la subduction moderne. Ces résultats sont publiés dans la revue Nature Geoscience.


"Maintenant nous nous mettons peu à peu à ressentir que nous nos rapprochons du commencement du temps. Car tout autour de nous tout est si nu, dépouillé, simple, que nous constatons à quel point le monde a perdu sa complexité. Nous avons atterri sur un rocher, face à la mer. Immense et vide. Nous ne savons pas pourquoi, mais nous avons l'impression que cette roche sous nos pieds est la même que celle que nous découvrirons sur la colline du Trocadéro. En tout cas cette encoche profonde tailladée dans la pierre sur plus de 20 cm ressemble à s'y méprendre à celle que nous connaissons! Si c'était donc vrai?...Il est certain que c'est le même endroit, au milieu de la place du Trocadéro, à quelques de mètres de la terrasse du grand café qui fera le coin de l'avenue d'Eylau qui a subi les remaniements de la croûte terrestre et les multiples dérives continentales.

 

Remontons encore plus loin dans le passé, vers l'océan primitif qui s'étendait sur le Terre il y a un milliard d'années

Le paysage est totalement silencieux. Les cyanobactéries viennent de convertir l'azote en oxygène par photosynthèse (Déjà présent il y a 2,8 milliards d'années, l'oxygène  a fluctué de façon non négligeable avant l'explosion cambrienne). Le ciel est devenu bleu tandis que la température de l'eau est tombée à environ 30 degrés. Les vagues devaient ressembler à celles des océans et mers chaudes qui recouvrent de nos jours l'hémisphère sud. La terre est là, le soleil aussi, mais cette mer indifférente qui roule ses flots à l'infini dit toute l'étrangeté de ce monde qui pourrait bien abriter un jour, les cafés de la place du Trocadéro. 


Continuons plus loin, bond inconcevable de deux millions et demi de siècles, trois milliards d'années en arrière.


 

 

 

 

 

 

 

 

 


la+voie+lact%C3%A9%C3%A9image014.jpg

 

la+voie+lact%C3%A9e+vue+de+face.jpg


Le température de l'eau est maintenant de bien plus élevée, entre 60 et 80 degrés. Cela a peut-être favorisé les réactions chimiques à l'origine de la vie  avec l'influence conjuguée de l'énergie libérée par le coeur des volcans, des ondes de choc générées par les impacts météoritiques, des décharges électriques des orages, des rayons cosmiques émanant du jeune soleil, de la radioactivité naturelle de l'écorce terrestre, des composés organiques provenant des comètes et dissous dans les océans, et de la chaleur des sources hydrothermales. Les formes complexes de vie datées jusqu'à présent de 600 millions d'années, pourraient être bien antérieures et datées de plus de deux milliards d'années, voire de de trois milliards d'années.


En ce moment, c'est la nuit. Le ciel est d'une étonnante pureté, traversé par l'immense bande de la voie lactée. Est-ce une illusion? Les constellations semblent briller d'un éclat plus vif. Une sorte de halo phosphorescent baigne les premiers déserts des premiers âges. Comme si la nuit n'était plus tout à fait noire. On ne reconnait aucune des constellations qui nous sont familières, ni la Grande Ourse, ni sa soeur, la Petite Ourse. Mais la nuit est courte. Le lever du soleil découvre ce paysage du début des temps. Nous sommes quelque part sur une immense lame rocheuse de couleur grisâtre, sans un brin d'herbe, ni même un mousse. La vie n'a pas encore pris possession de la matière minérale à l'air libre. De temps en temps, un aérolithe troue les nuages et laisse son sillage incandescent dans le ciel, puis dans un sifflement aigu, il percute la roche en y creusant un profond sillage. Les contours fumants de l'entaille rappellent celle qui nous a guidé depuis le départ, sur le rocher de Chaillot. Les premiers "Parisiens", ballottés par les vagues, sont totalement indifférents à ce qui vient de se passer. Cellules insignifiantes à ce moment, elles ne cherchent qu'à échapper au courant qui les entraîne vers vers le fantôme à venir de la Tour Eiffel.



Un nouveau saut dans le temps de 400 millions d'années nous entraîne 4,4 milliards d'années en arrière dans le passé.

la naissance de la lune (blog skyrock)




 

formation+de+la+lune+556882817.jpg

la naissance de la lune

"La terre vient tout juste de naîtrepresque en même temps que le soleil. Le sol est encore tiède et la lave jaillit parfois de crevasses qui se creusent soudain sous nos pas. D'immenses colonnes de fumée noirâtre recrachées par les volcans montent en panaches vers les hauteurs béantes".

Le monde qui nous entoure a beaucoup changé. Les constellations sont maintenant presque méconnaissables et la voie lactée est nettement plus brillante. 

-4,5 milliards d'années, on assiste à la naissance de la lune. 

Peut-être, sans elle, la vie ne serait jamais apparue sur Terre, alors que cette dernière, encore très jeune, est un magma en fusion dont la température atteint plusieurs milliers de degrés. Comment alors imaginer que la vie puisse un jour surgir de cet enfer? "Soudain, un corps céleste de la taille de Mars frappe notre jeune planète qui est à peine âgée de 42 millions d'années. Le choc est d'une violence indescriptible. En quelques instants, des milliards de tonnes de matière en fusion résultant de cette collision titanesque sont projetées dans l'espace avant de dériver sur une orbite lointaine. Progressivement, au fil des millions d'années, ces débris vont se rassembler jusqu'à former le visage actuel de la lune".

pleinelune11.jpg

 

Ce scénario repose sur les données minéralogiques et chimiques analysées lors des missions appolo, notamment en ce qui concerne certains isotopes du fer et les simulations informatiques de la naissance du système solaire et son cortège de planètes.

 

Il y a environ 4,5 milliards d'années, un corps céleste (nommé Théia) serait entré en collision avec la Terre. Son noyau ferreux s'y serait incorporé en grande partie. Les fragments du manteau terrestre, arrachés par la collision se seraient mélangés au débris de la planète. L'anneau de roches et de gaz résultant se serait condensé pour former la lune, ce qui expliquerait les parentés de composition anormales qui existent entre les roches du manteau terrestre et celles de la lune, ainsi que son déficit en fer.

Si la lune n'avait pas existé, l'axe de rotation terrestre aurait présenté des instabilités variant de 0 à plus de 60°qui auraient rendu presque impossible la chimie prébiotique et donc sans doute l'apparition de la vie. Cela a eu pour effet de régler la vitesse de rotation du globe terrestre: la durée de l'alternance entre le jour et la nuit aurait été très différente et la vie aurait eu beaucoup de mal à se développer car des périodes régulières et assez longues d'ensoleillement sont indispensables à la photosynthèse et par conséquent à la dynamique du vivant.


Maintenant, nous atteignons la dernière étape dans le passé au cours de laquelle ni la Terre, ni les planètes du système solaire n'existent encore. Qu'y a-t-il à leur place? C'est ce que nous verrons lors de notre prochaine exploration: Vers la toute première lumière (5 milliards d'années à -13,7 milliards d'années).

 

 

 

périodes (ères)   le phanérozoïque (ère primaire)   ère primaire      jcboulay.free.fr/astro -ère primaire     http://www.fossiliraptor.be/paleozoique.htm       

l'histoire de la vie et de la terre

géographie au crétacé

monde au jurassiquejurassique océan thétys

le monde à la fin du crétacémésozoïque

fossiles du permien

échelle des temps géologiques

l'évolution vers les primates

Les origines de la vie -(pythacli) le jurassique

le climat -voyage-dans-les-eres.php

trias -la faune et la flore

l'évolution de la vie -gigadino.pagestriasfaune

wikipedia -Histoire évolutive_du_vivant

alpha-centaure.com -fossiles: animations

évolution vers l'intelligence

histoire de l'océan alpin

futura-sciences -une-toile-daraignee-vieille-de-140-millions-dannees_

650 millions d'années en 1 mn 20

chronologie de la terre -pythacli

orum.hardware.fr -araignée géante.

l'histoire de la terrela naissance de la terrepériodes de la terre (ères)

youtube. l'univers dans un milliard d'années

l'histoire de la terre et de la viel'univers jusqu'à un milliard d'années

 

il y a deux milliards d'années l'oxygène atmosphérique s'écroulait

il-y-a-2-milliards-dannees-des-organismes-grouillaient-dans-leau

il-a-deux-milliards d'années, la vie

il y a 2 milliards d'années: les débuts de la tectonique moderne

la-vie-il-y-a-2-1-milliards-d-039-annees.html

dailymotion.com une-vie-quelque-part-au-gabon il y a 2,1 milliards d'années

il-a-deux-milliards d'années: la vie

de-la-photosynthese-il-y-a-plus-de-3-milliards-dannees/

des gènes vieux de plus de 3 milliards d'années

il-y-a-3,5-milliards-dannees-des-aurores-polaires-geantes-a-new-york

il-y-4-milliards-dannees. les planètes ont le même adn

il-y-4-milliards-dannees. la terre aurait eu deux lunes

les variations de co2 depuis 4,5 milliards d'années

Il-y-a-six-milliards-d-annees crash...

il-y-10-milliards-dannees-les-supernovae-explosaient-cinq-fois-plus-souvent-quaujourdhui

13,2-milliards-d-annees-lumiere la plus ancienne galaxie connue

 

.futura-sciences.com: 13,7-milliards-dannees-en-3-minutes-30

comment-notre-galaxie-est-nee-apres-le-big-bang

juste-apres-le-big-bang

la mémoire du big bang -franceculture.fr/blog-en-quete-de-science

point zéro.

 

 

Quelques blogs notés dans les articles précédents que je revisite de temps en temps:

la relativité générale.

La relativité restreinte.

*blogs  Groupes quantiques.

*blogs sur le principe holographique

*blogs sur l'entropie

*Blogs sur la complexité.

*Autres blogs.

Retour à l'accueil